Et vous, que contient votre boîte aux trésors?

Au départ de maman, il y a eu comme une période d’urgence à penser « Nous a-t-elle laissé ses recettes? » et oui que voulez-vous, elle nous a élevées « gourmettes » et gourmandes.

Alors, d’abord, avec mes sœurs nous avons commencé la chaîne téléphonique : « Te rappelles-tu de cette recette-là? Est-ce que l’une de nous l’a quelque part dans ses petits papiers? » C’est alors que j’ai fouillé dans mon coffre aux trésors pour retrouver lesdites recettes. Bien souvent j’appelais maman à la dernière minute et j’écrivais ce qu’elle me dictait sans bien entendu mettre de titre au haut du petit papier. J’en ai alors retrouvé quelques-unes commençant par : Gros comme un tit œuf de beurre, grand comme le dedans de ma main de….

Je me suis amusée à deviner de quelle recette il s’agissait. Avec mes sœurs, nous nous sommes rappelé bien des anecdotes mais surtout comment nos mères donnaient des noms farfelus à leur création. Notre grand-mère Lucille les avait bien instruites en ce sens. J’ai ensuite, via Facebook, étendu mes recherches à mes cousines de la lignée des Aubut-Langlois. J’ai alors découvert des noms époustouflants : sacamité (tartinade au chocolat pour le déjeuner), Saut-au-cul (espèce de petit mijoté des premiers petits légumes du jardin), galettes effrontées (biscuits à la pâte faits avec du Bisquick qui étaient couvertes de pics lorsqu’elles sortaient du four), Moucasses (brioches actualisées avec de la pâte à croissants Pillsbury), Crottes à cartouche (lorsque maman glaçait un gâteau avec une glace au chocolat et qu’il en restait, elle le mélangeait avec des morceaux de biscuits Village, en faisait des boules et ensuite les roulait dans le coconut; ne sachant nous dire qu’est-ce qu’on mangeait au juste Loulou et moi les avions baptisées « Crottes à Cartouche » Cartouche était le chien berger allemand de notre frère Yves. (Note à moi-même: jamais nous n’avions mangé de m…. mais Dieu que celle-ci était bonne hihihi)

Et que dire aussi des façons bien à elle de renommer des aliments achetés qu’elle nous offrait, la célèbre petite canne de Paris-Pâté dont nous agrémentions nos sandwichs c’était pour maman de la viande à sandwich qu’elle colorait avec du colorant alimentaire et nous faisait des sandwichs 3 étages-3 couleurs les jours de fête. Pour la mère de mon amie d’enfance Luce Rail, c’était de la paste. Chacune des familles des alentours avait sa petite recette au nom farfelu ou encore une histoire inventée de toute pièce pour nous faire rire. Pierre-André de la famille Réhel nous racontait que chez lui lors des années de vache maigre, la dinde de Noël laissait place à un « Baloné » piqué de plumes et suspendu à une corde au plafond. Je l’ai toujours retenue celle-là et elle fait toujours partie de mes commentaires lorsque je sers une dinde.

Et vous, que contient votre coffre aux trésors?

Rhéa Collin

6 commentaires sur « Et vous, que contient votre boîte aux trésors? »

  1. Félicitations Rhéa ….. pour Moi qui n’ai pas de souvenir comme les vôtres je suis contente de vous lire continuez de partager votre vécu mes amies .Bonne journée .

    J'aime

  2. la célèbre petite canne de Paris-Pâté dont nous agrémentions nos sandwichs c’était pour maman de la viande à sandwich qu’elle colorait avec du colorant alimentaire et nous faisait des sandwichs 3 étages-3 couleurs les jours de fête……Mon dieu comme je m en souviens de ses ptites sandwichs la …elles ont marquée mon enfance ahahhaahha….Ma belle Rhéa c est très joli ce que tu as ecrit xxxxxxx

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s