Je vous présente ma mère, Angélina Ouellet

 

Née en 1922, ma mère a grandi au sein d’une famille de 8 enfants et, comme ils vivent des produits de la terre et de la mer, chacun doit rapidement faire sa part pour apporter de l’eau au moulin.

Son rêve, devenir « une maîtresse d’école » prend tristement fin à sa quatrième année scolaire, ses parents n’ayant plus les moyens de payer, ma mère doit aider, ma mère doit aller travailler. Ainsi, dès ses 9 ans, ma mère travaille « à gage » dans les familles avoisinantes ; elle aide les jeunes mamans « à se relever » après leur accouchement ou lorsque la maman est malade. Elle s’occupe alors de la maisonnée tout en veillant aux soins du nouveau-né,  prépare les repas, fait de la couture pour presque rien, soit cinquante sous par semaine, parfois moins, selon les revenus de la famille.

Les saisons printemps-été venues,  ma mère déménage à Fam Point accompagnant ses frères qui vont y pêcher; dès leur arrivée sur la grève, elle doit vitement ramasser le poisson puisqu’il servira de précieuse provision pour les deux prochaines saisons d’automne et hiver. Chaque matin, elle se lève tôt pour préparer les repas de ses frères, toute une responsabilité pour une jeune fille.

Les années filent de cette façon jusqu’à son mariage en 1944 avec mon père Raymond Paul Cloutier, pêcheur et menuisier. Le jeune couple demeure chez mon grand-père Cloutier à Petit-Cap et partage la maison avec six personnes, mes grands-parents et 4 jeunes enfants mais elle exerce son rôle d’épouse, de belle-fille, belle-soeur avec amour et ardeur. Du petit matin à la cuisine à tard en soirée avec les anguilles à tricoter, elle accomplit un incroyable nombre de tâches différentes.

Juillet 1949, maman est enceinte du 4ieme lorsque celui-ci annonce rapidement son arrivée. Ma grand mère Lydia Dubé l’aide à mettre le bébé au monde, c’est un garçon… mais il y en a deuxième … Garde Francoeur , Agathe Beaudoin, avisée des circonstances, arrive juste à temps pour porter assistance à maman pour la naissance du deuxième garçon; ainsi sont nés les jumeaux.

D’année en année la famille s’agrandit,  le dernier, Harold nait en 1966.  17 enfants! Et oui! Pour utiliser l’expression du temps « toute une smalah » qui signifie très nombreuse famille. Laissez-moi vous dire que le curé de la paroisse était heureux de son registre paroissial!

Mes parents avaient la foi en l’Église catholique, et en bons chrétiens, ils ont accompli leur devoir avec amour et résignation.

En juin 2000, ma mère s’éteint après une maladie entrainant de grandes souffrances malgré une bonne médication. Même à la fin, ma mère a conservé sa foi et à prié sa Vierge Marie de la soulager.

77 ans!  trop jeune pour nous, nullement prêts à la voir partir. Elle aimait tant la vie, aimait rire, aimait les fleurs, ses préférés étant les pissenlits, les fleurs du Bon Dieu qu’elle nous disait.

Son pommier, résultat d’un pépin de pomme qu’elle avait semé, elle l’a vu grandir et elle en était très fière.

Elle aimait tout dans la nature mais l’amour si profond pour sa famille, son coeur de femme et de maman si vaillant, a su nous donner une leçon de vie, faire de nous des personnes responsables, généreuses et serviables. C’est ce qu’elle attendait de nous et c’est l’image qu’elle nous a donnée.

Si ma mère était une femme fière aimant belles tenues et bijoux, elle aimait aussi apprendre, se garder au courant de l’actualité, suivre le courant comme on dit, d’ailleurs entre autres gestes, elle s’est empressée d’apprivoiser le guichet automatique … C’est dire son ouverture d’esprit. Ma mère avait un cœur heureux d’ailleurs souvent nous l’avons entendue chantonner de belles mélodies de l’époque. De beaux souvenirs.

Brosser un tableau de la vie de ma mère est un honneur pour moi et aujourd’hui je lui rends hommage avec amour et sincérité.

Votre fils Aimé

3 commentaires sur « Je vous présente ma mère, Angélina Ouellet »

  1. Très bel hommage à cette belle et merveilleuse grande dame. Que de beaux souvenirs remontent à mon esprit lorsque je pense à elle. Elle était comme une mère pour moi. Je remercie le ciel d’avoir connu cette charmante personne aux milles talents et au grand coeur. Xoxo…Rachel J

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s