L’arrivée des pissenlits

Je vous présente aujourd’hui, dans le cadre de souvenirs racontés pour ce blogue,  celui confié par Louise Collin, Cap d’Espoir. Merci mon amie Loulou.

JE ME SOUVIENS… combien ma mère aimait raconter ce que les « vieilles » faisaient quand elle était jeune. Bien avant nous, elle admirait le travail de ces femmes qui faisaient tout avec rien. Une histoire en particulier m’avait fascinée : une vieille madame dont j’ai oublié le nom (je pense que c’est Madame Marie) marchait tout le rang du deuxième, l’été, pour aller retrouver son amie Chantale et à deux, elle ramassaient des « bubus » de pissenlit dans leur tablier replié. Elles s’en servaient pour « bourrer » des édredons ou douillettes comme on les appelle maintenant. J’imagine que leurs douillettes n’étaient pas aussi épaisses que les nôtres mais, pouvez-vous imaginer la patience, d’autant plus que les pissenlits… c’est pas long que le vent emporte les « bubus ».

Louise Collin

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s